Sécheur de boue (SDB.P)

Le sécheur de boue permet d’éliminer l’huile encore présente dans la boue, dans le but de réduire la consommation de liquide et de faciliter le retraitement des boues en évacuant uniquement des boues très sèches.
Il est totalement autonome et intégré dans le process de filtration FAP avec un RDV en bac tampon .

1
2
3
4
5
6
7
1

Corps de sécheur

2

Couvercle du sécheur

3

Vérin du couvercle

4

Vérins de sauterelle

5

Système de contrôle de la pression

6

Enceinte sécurisée

7

Benne à boue

Fonctionnement

Le sécheur de boue est composé d’un corps et d’un couvercle basculant dont la fermeture et le verrouillage sont assurés pneumatiquement par des sauterelles. Après le remplissage du corps avec les boues de vidange du filtre, les entrées et surverses sont isolées automatiquement et le corps est mis sous pression par de l’air comprimé. Les boues sont arrêtées et forment un gâteau sur une grille filtrante fixée au couvercle.
Lorsque le sécheur est vide de liquide, l’air s’échappe par porosité au travers de la boue vers le bac sale et la pression diminue dans le corps.
Une temporisation maintient une circulation d’air pour séchage du gâteau formé.
Après le cycle de séchage, le couvercle est déverrouillé et le gâteau sec est évacué par gravité dans une benne.

Applications

Utilisations
  • Séchage des boues d’usinage en provenance des machines-outils
  • Récupération des huiles contenues dans les boues
Performances
  • Teneur en hydrocarbures après séchage : 5 à 20% en fonction des applications
  • Débit traité : 150 à 300l/h
Avantages
  • Réduction des volumes de boues
  • Réduction de la consommation d’huile
  • Boues pelletables et transportables
  • Réduction du coût de traitement
  • Pas de consommable
  • Fonctionnement autonome

Boues d’usinage

Particules alu / bronze / inox
Copeaux très durs

Copeaux longs
Frisons
Boules