Le briquetage de copeaux

Le briquetage est le moyen idéal de revaloriser vos copeaux et de récupérer un maximum de liquide de coupe.
Ces moyens présentent un retour sur investissement très rapide après mise en service.

1
2
3
4
5
6
1

Briqueteuse

2

Trémie tampon

3

Séparateur magnétique (option)

4

Coffret de commande

5

Filtre papier

6

Benne de récupération des briquettes

Fonctionnement

Le briquetage des copeaux est l’action de presser des copeaux en vrac, avec leur liquide de coupe, à l’aide d’une presse dans un moule de forme.
Il en ressort une “briquette” de forme cylindrique très dense et très sèche.

L’intérêt est double :
– Récupération de l’huile de coupe contenue dans les bennes de copeaux en vrac
(environ 20 à 30% de liquide dans un volume de copeaux vracs, contre moins de 2% de liquide résiduel dans une briquette)
– Meilleur prix à la revente des copeaux. (surtout sur les applications aluminium)

Applications

Utilisations
  • Revalorisation des copeaux
  • Récupération du liquide de coupe
Performances
  • Large gamme de débits de copeaux
  • Pression de compactage variable selon usage et objectif
Avantages
  • Évite les pertes de liquide, et limite les appoints
  • Améliore la valorisation des copeaux à la revente
  • Diminue le nombre de camions sur la route
  • Diminue la manutention en interne
  • Limite la pollution due à l’égouttage des bennes lors des transports

Huile entière
Emulsion
Copeaux courts

Copeaux bi-matière
Intrus
(prévoir protection adaptée)

Copeaux longs, filoches, etc…
Corps massifs ou intrus
(sans protection : crible, séparateur magnétique,…)

Pour bien préparer votre projet

Vous trouverez ci-dessous quelques informations nécessaires à l’étude d’un projet de briquetage :

Poids de copeaux

Critère de base pour le dimensionnement de l’installation.
Il entre en ligne de compte pour la capacité de la machine et de la nécessité éventuelle d’une trémie tampon (si alimentation par pics, par exemple, la trémie permet de lisser le fonctionnement de la machine)

Ces données sont à exprimer par jour, par an, etc… en précisant leur mode d’arrivée (benne+chariot élévateur, alimentation par convoyeur, etc… )

Nature des copeaux

Ce paramètre permet d’estimer la rentabilité de la machine.
Le calcul du prix de reprise des copeaux varie beaucoup selon leur nature.

Préciser pour ce paramètre la (ou les, dans le cas de copeaux bi-matières) nuance à traiter, et la part de chaque nuance dans le cas de bi-matières.

Taille des copeaux

Les presses ne peuvent traiter que des copeaux courts.
Les copeaux long et filoches sont donc à proscrire car ils pourraient boucher l’alimentation des copeaux.

Ce paramètre doit être étudié en amont, afin de déterminer si un broyeur doit être intégré dans le circuit d’alimentation de la machine.

Rapport liquide/copeaux

Autre paramètre important pour la rentabilité de la machine, la part de liquide contenu dans un volume de copeaux à traiter.

Cet élément implique aussi des adaptations au niveau de la machine, afin de pouvoir drainer plus efficacement le liquide en amont de la chambre de compression.

Présence de corps étrangers

Les corps étrangers peuvent être fatals pour la machine.

Il est impératif d’avoir des copeaux exempts de corps massifs. Dans le cas contraire, il sera nécessaire d’étudier des solutions pour les extraires en amont de la machine (cribles, séparateurs, etc…)

Pour les copeaux aluminium : présence de corps étrangers "non-aluminium"

Dans le cas de copeaux aluminium à traiter, il n’est pas rare d’avoir des casses d’outils ou d’autre corps métalliques dans les copeaux. (visserie,  tarauds, outils… )

Il peut donc être nécessaire d’intégrer une solution pour protéger la machine : nous installons dans ce cas un séparateur magnétique en amont de la machine pour capture ces corps étrangers.